Archives du blog

Dieu cool et dieu psychopathe

Divine statue - Okunoin cemetery
C’est marrant, autant certains dieux tu les inviterais à manger chez toi sans problème (par exemple celui de la photo ci-dessus) parce qu’ils ont l’air super sympa, autant il y en a d’autres (comme celui de la photo ci-dessous, avec ses flammes et son épée), tu te méfies, t’as l’impression qu’ils ont envie de tout démolir dans ta baraque (toi y compris si tu fais un truc qui lui plaît pas, genre tu respectes pas la loi des trois singes).
Advice : don't mess with this guy

Publicités

Jour 11 : Koyasan – le cimetière Okuno-in


L’entrée du cimetière est à environ 5 minutes du temple Eko-in où on loge.

C’est un endroit très impressionnant, avec des milliers de tombes entourées de mousse et de gigantesques arbres. Certaines tombes semblent très anciennes (il y a plusieurs tombes de samurai).

On trouve également de nombreuses petites statues Jizo avec leurs bonnets ou tabliers rouges.

L’endroit est assez humide, il y a pas mal de moustiques ; il ne faut pas s’arrêter de marcher trop longtemps.

Tout au bout du cimetière, on arrive au mausolée Kobo Daishi, dans lequel les photos sont interdites. C’est un grosse construction de style temple bouddhiste ; à l’intérieur, le plafond est recouvert de lanternes alignées émettant une légère lueur orange. On trouve également des étagères alignées sur lesquelles sont également disposées des lanternes. Au sous-sol, des rayons entiers de petites statues de bouddha (env. 5cm de hauteur), toutes identiques, avec pour chacune une petite plaque avec un nom. D’après la numérotation, il y aurait environ 50000 statuettes entreposées ici.

On ressort et on retraverse le cimetière en passant par un autre chemin ; on voit d’autres tombes, globalement plus récentes que celles vues lors de la première traversée. Par exemple : une tombe en forme de fusée, ou encore une sorte de monument aux morts sponsorisé par Nissan.

Une tombe comporte de nombreux grafittis et stickers ; il s’agit probablement de la tombe d’une star, visitée par des fans.

Statues de tanuki


On voit assez régulièrement des statues de tanuki (cf. Pompoko des studios Ghibli) devant les maisons, comme ici à Nara. Ca porte bonheur.