Archives du blog

Kamakura, sa plage de sable noir, son Bouddha géant, ses escaliers en racines

Il fut un temps où Kamakura était la capitale du Japon. Maintenant c’est juste une ville touristique, à environ 1h de train de Tokyo si on ne se trompe pas de train.

La plage de Kamakura, qui s’appelle en fait plage de Yuigahama (ne me demandez pas pourquoi) :
Kamakura beach

C’est du sable volcanique, qui devient encore plus sombre quand il est mouillé. Ah au fait, il pleuvait en ce début d’après-midi, d’où les parapluies sur la plage.
Kamakura beach

Des gars qui croient que je les prends en photo alors que je voulais juste une vue générale de la plage, mais bon puisqu’ils insistent…
Kamakura beach boys

Poteaux électriques sur la plage (et ce n’est qu’une infime partie de tous les trucs construits sur la plage, cf. la première photo)
Wires on Kamakura beach

A deux pas de la plage et sur le chemin menant au Bouddha géant qui est la principale attraction de la ville : un magasin en pleine forme.
Sans titre

Bouddha géant
Giant Buddha
Pour 60 yens de plus on peut entrer à l’intérieur.

Bouddha mini
Tiny Buddha
Même pour 60 yens de plus on ne peut pas entrer à l’intérieur.

Ah au fait, le mystérieux homme mystère est aussi à Kamakura :
Politics III

LA banque est aussi à Kamakura :
The Bank

Si vous prenez le plan touristique (gratuit) à l’office de tourisme qui se trouve à la sortie est de la gare, vous pouvez y repérer un itinéraire de randonnée d’environ 3km (indiqué Daibutsu Hiking Course sur les rares panneaux le signalant). Le départ (ou l’arrivée, selon le sens de parcours…) se trouve pas très loin du Bouddha géant. Le chemin vous amène sur les hauteurs de Kamakura, à l’aide d’escaliers normaux, d’escaliers en racines d’arbres ou d’escaliers taillés dans le sol (argile ou un truc dans le genre). Le bonus : environ à mi-parcours se trouve un temple depuis lequel on peut voir le Mont Fuji (paraît-il, parce qu’on n’a rien vu à cause du ciel trop couvert) mais aussi et surtout 2 ou 3 chats. A l’autre extrêmité du parcours se trouve le temple Jochiji, lui-même à quelques minutes à pied de la gare de Kita-Kamakura, depuis laquelle on peut repartir directement vers Tokyo.

Des racines :
Kamakura

Un escalier à base de racines :
Kamakura - Daibutsu hiking course

Un escalier des temps modernes :
Ca monte encore

Un escalier taillé dans le sol :
Ca monte

Chat du temple Kaizoji :
Sans titre

Palissades de bambous à l’approche de la gare de Kita-Kamakura :
Kamakura

Face

Publicités

Chat

A un des temples de Kamakura.

Sans titre