Archives du blog

Plaques d’égout et autres trappes personnalisées

.flickr-photo { border: solid 2px #000000; }.flickr-yourcomment { }.flickr-frame { text-align: left; padding: 3px; }.flickr-caption { font-size: 0.8em; margin-top: 0px; }

Les villes ont leurs propres plaques d’égoûts (et autres plaques de fermeture de réseaux souterrains), marquée de dessins représentant l’identité de la ville.

Ici, une plaque de la ville d’Himeji, sur laquelle est représenté le Héron Blanc, qui est le surnom du château d’Himeji (quelle coïncidence).

C’est quand même plus sympa que nos plaques en fonte toutes moches marquées « Pont-à-Mousson » quelque soit l’endroit en France où on se trouve…

Une île

.flickr-photo { border: solid 2px #000000; }.flickr-yourcomment { }.flickr-frame { text-align: left; padding: 3px; }.flickr-caption { font-size: 0.8em; margin-top: 0px; }


[[Island]]

Le jardin Koko-en d’Himeji

Himeji - Koko-en garden

Le jardin Koko-en (ou Nishi-Oyashiki-Ato) se trouve à côté du château d’Himeji. Créé en 1992, il est en fait composé de 9 jardins différents, aménagés en utilisant des techniques de jardinage de l’époque d’Edo.

Photos du jardin Koko-en

Pond
[Vue sur le jardin de la résidence]

Koi carps Ducklings and their mother
[carpes koi // famille de canards]

Please keep off the grass
[pelouse interdite !]

Rain chain Himeji - Koko-en garden
[chaîne gouttière // cache en bambous]

Pond and waterfall Tsukubai
[vue depuis le corridor couvert // bassin de pierre (tsukubai)]

Well Moss on stone
[puits // pierre recouverte de mousse]

Stairway in a bamboo garden
[chemin au milieu des bambous]

Bamboo
[dans le jardin de bambous]

Himeji - Koko-en garden Lava stones // Himeji - Koko-en garden
[chemin bordé de pierres volcaniques // pierres et fleurs]

Walls
[murs]

Stream Maple reflection
[ruisseau // reflet d’érables]

Paved pathway
[chemin pavé]

Reflection Ouverture // Himeji - Koko-en garden
[palissade au dessus de l’eau // ouverture]

Maple tree
[érable japonais]

Himeji - Koko-en garden Himeji - Koko-en garden
[la pépinière]

Himeji - Koko-en garden
[la pépinière]

Himeji - Koko-en garden
[pont]

Le Château d’Himeji

Himeji Castle Himeji Castle

Le Château d’Himeji est considéré comme le plus beau château du Japon. Bien entendu, tout ça c’était avant l’installation à Tokyo du château-restaurant de Joël Robuchon.

Toujours est-il que le Château d’Himeji est joli. Si le Château d’Himeji était un animal, je dirais que ce serait un héron blanc. D’ailleurs ça tombe bien, c’est son surnom. Du coup, le héron blanc est devenu l’emblème de la ville d’Himeji.

Himeji's White Heron
[le héron blanc sur une plaque de trottoir]

Le Château d’Himeji apparaît, paraît-il, dans le film le Dernier Samourai avec Tom Cruise. Pourtant le Château d’Himeji n’est pas scientologue.

View from top of Himeji Castle
[vue sur la ville depuis le dernier étage du château]

Le Château d’Himeji se visite entièrement, du rez-de-chaussée au dernier étage (qui contient un mini-temple), mais sans chaussures. Celles-ci doivent être transportées dans des sacs plastiques, qui sont ensuite rendus et pliés consciencieusement par une équipe de plieurs dont on raconte qu’elle est sur place depuis le moyen-âge (comme le vieux chevalier gâteux dans Indiana Jones et la dernière croisade).

Si on est Américain, on peut réussir à faire du bruit en marchant, même en chaussettes.

Flower No shoes inside the castle
[(g) dans le temple en haut du château – (d) les plieurs de sacs plastique]

Le Château d’Himeji fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Himeji Castle Tiles

Enfin, ceci est une rumeur mais c’est sûrement vrai. Le Château d’Himeji aurait inspiré à John Lennon sa fameuse chanson, « Himeji all the people etc. » Cette dernière blague vous est offerte par Pompon de la Classe sur FR3.

Walls Pigeon on Himeji Castle

> Toutes les photos d’Himeji
> Le château d’Himeji sur Wikipedia

3ème jour (suite) : non aux nouilles froides


Sur le chemin du retour vers la gare d’Himeji, on fait un tour dans les rues commerçantes couvertes, dans lesquelles on circule à pied ou à vélo et où on trouve des tas de trucs.

Tentative de repas typique dans un restaurant de nouilles au 8ème étage d’un centre commercial ; échec total : les nouilles servies étaient en fait des nouilles froides, pas terrible. On se méfiera la prochaine fois.

3ème jour : le château d’Himeji

Il faut environ 2 heures pour aller de Kyoto à Himeji en train (attention certains trains, les « local », s’arrêtent dans pratiquement toutes les gares, alors que d’autres, les « rapid service » ou les « limited express » ne font que les plus importantes et mettent donc beaucoup moins de temps). Le long du trajet (qui passe par Osaka puis Kobe – voir tracé approximatif en jaune sur la carte ci-dessous), on passe sur la côte, ce qui permet de voir quelques villes côtières ainsi qu’un gigantesque pont reliant une petite île qui est elle-même reliée à Shikoku.

http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&t=h&s=AARTsJoT7aqCpLz6luirLEngZLcXocOgkQ&msa=0&msid=108772171047200441282.00044dc4073fb48faa3d9&ll=34.779972,135.21698&spn=0.789562,1.167297&z=9&output=embed
Agrandir le plan


Le château d’Himeji (classé au patrimoine mondial de l’humanité) est considéré comme le plus beau château du Japon. La visite est très intéressante puisqu’on accède à l’ensemble des étages du château, jusqu’au dernier qui contient un petit sanctuaire shintoiste. On a également une très belle vue sur la ville d’Himeji, dans les 4 directions puisqu’à chaque étage il y a des fenêtres accessibles sur chaque côté.

La visite se fait sans chaussures (le sol est en bois) ; des gens sont employés pour plier les sacs plastique qui nous sont prêtés pour ranger nos chaussures (à venir prochainement sur ce blog : le top 5 des métiers les moins indispensables mais qui existent quand même).

Un groupe d’américains visite bruyamment le château, mais dans l’ensemble il y a assez peu de monde, probablement grâce à l’heure à laquelle on est arrivés sur place (environ 10h).

Dans l’enceinte du château se trouve également un zoo ; à quelques centaines de mètres, un assez grand jardin, le kokoen, constitué en fait de 9 styles différents de jardins japonais peut être visité, avec un tarif réduit si on prend un ticket combo château+jardin.