Avis sur l’hôtel Sakura Jimbocho à Tokyo

Comme je l’avais indiqué avant notre départ dans cet article publié en juin 2008, nous souhaitions disposer d’un hôtel pas trop cher mais quand même propre et disposant d’un minimum de confort et de services, pour passer une petite semaine (6 nuits) à Tokyo en juillet.

Notre choix s’était porté sur le Sakura Hotel Jimbocho, un petit hôtel qui propose des chambres pour deux à 8200 yens la nuit (soit environ 50€), avec salle de bains en dehors des chambres.

Avis après séjour de cet hôtel pendant 6 nuits

Localisation de l’hôtel : l’hôtel est très proche (environ 5 minutes à pied) de la station de métro Jimbocho desservie par 3 lignes (Hanzomon, Shinjuku et Mita). C’est très appréciable pour se déplacer dans Tokyo.
Par rapport à la gare de Tokyo (par laquelle on arrive logiquement si on vient en train), la distance est relativement courte (seulement 2 stations de métro) mais le parcours à pied pour atteindre la station de métro de départ dans les souterrains de la gare est assez long (au moins 5 minutes), et il y a un changement (2 lignes différents à prendre, pour 1 station chacune). Si on veut éviter le métro, on peut se rendre de l’hôtel à la gare de Tokyo à pied dans un temps raisonnable (entre 30 et 45 minutes).
https://i1.wp.com/www.sakura-hotel.co.jp/img/tokyo-subway-sakura.gif
L’hôtel se trouve dans le quartier de Jimbocho, où se trouvent la plupart des libraires d’occasion de Tokyo. Pas très loin, on trouve également le quartier des magasins de musique, et une grande rue avec de nombreux magasins d’équipement de sport.

Jimbocho
Un des principaux carrefours du quartier, à 3 minutes de l’hôtel à pied

Cadre : l’hôtel est en bordure d’une petite rue qui semble calme (il y avait des travaux pendant notre séjour donc on ne sait pas comment c’est en temps normal).
La vue par la fenêtre de la chambre que nous occupions est le mur du bâtiment qui se trouve de l’autre côté d’une ruelle. Autrement dit : pas de vue par la fenêtre (bon en même temps on n’est pas là pour rester à glander à la fenêtre).

Chambre : la chambre double est très petite (surface estimée : environ 6m²). En fait, en dehors du lit, il y a juste un petit espace entre le lit et le mur (env. 70cm de large) et de quoi poser 2 valises et un ou deux sacs à dos sur le sol. C’est limite pour 2 personnes ; ça reste acceptable si on ne passe pas beaucoup de temps dans la chambre, si on n’a pas beaucoup d’affaires et si on n’est pas tout le temps en train d’entrer et de sortir (l’ouverture de la porte consommant une bonne partie de la surface circulable dans la chambre).

La chambre est climatisée ; l’intensité de la clim est réglable ; elle peut être coupée.
Il y a une petite télé dans la chambre avec 6 ou 7 chaînes gratuites. Des programmes payants sont disponibles moyennant l’achat d’une carte de PayTV dans un distributeur de l’hôtel.

Entretien : le ménage est fait tous les jours dans les chambres. Ca ne paraît pas indispensable compte tenu du niveau général de l’hôtel et c’est donc une dépense inutile pour les usagers de l’hôtel puisque le coût du ménage est forcément répercuté sur les tarifs des chambres. Le ménage quotidien devrait être une option. C’est d’autant plus surprenant que des services de base généralement gratuits, comme le prêt de serviettes de toilette, sont ici payants.

Sanitaires : les douches, les lavabos et les toilettes se trouvent dans le couloir de chaque étage. Par étage, il y a 2 douches, 6 lavabos, 4 WC. Nous n’avons pas constaté d’embouteillages donc a priori c’est suffisant (mais notre rythme n’était pas calé sur les heures de pointe). L’ensemble est propre.

Accès à internet : plusieurs (4 ou 5) ordinateurs (donc 2 Mac) connectés à internet sont à disposition dans le salon commun au rez-de-chaussée mais leur utilisation est payante (100 yens pour 10 minutes, non indiqué sur le site de l’hôtel).
Le site de l’hôtel indique que chaque chambre dispose d’un accès internet. En réalité, le personnel de l’hôtel lui-même en déconseille l’usage (« très lent »). Pire : malgré une demi-heure d’essais de connexion avec le matériel fourni (un modem VDSL), la connexion n’a jamais fonctionné dans notre chambre.
Heureusement, il est possible de se connecter dans le salon commun avec son ordinateur portable, par câble Ethernet (6 ou 7 prises RJ45 disponibles ; 3 ou 4 prises électriques).
Globalement, on est toutefois en dessous ce qui est indiqué sur le site de l’hôtel, puisque l’accès internet sur les ordinateurs de l’hôtel est payant (non précisé sur le site) et l’accès internet filaire dans les chambres ne fonctionne pas.
Note : je n’ai pas pu tester le réseau Wi-Fi de l’hôtel, qui utilise un cryptage non compatible avec les cartes Wi-Fi 802.11b.

Autres services à l’intérieur de l’hôtel : quelques services sont disponibles gratuitement dans le salon commun de l’hôtel.
De l’eau chaude permettant de se faire des nouilles instantanées, du thé, du café…
En revanche les sachets de thé ou le café sont en vente, car l’hôtel fait également bar. Un café ou un thé coûte 160 yens (environ 1€). Il y a des tasses à disposition mais a priori elles sont réservées aux consommations payantes.
Plusieurs tables permettent de prendre un petit déjeuner ou de manger un repas rapide. Elles ne sont pas toujours propres, il reste souvent les miettes ou traces de verres des utilisateurs précédents. L’hôtel exerçant une activité de café-bar, il pourrait soigner davantage ce point.

Commerces et services à proximité : il y a plusieurs combini à moins de 5 minutes de l’hôtel (FamilyMart, AM-PM, Seven Eleven).

Ambiance générale : l’hôtel a la particularité d’avoir des chambres « dortoir » pouvant accueillir 5 ou 6 personnes. Il attire donc beaucoup de groupes. Par ailleurs, comme les tarifs sont très attractifs par rapport à la moyenne des hôtels de Tokyo, il y a pas mal de jeunes. Le fait que les sanitaires se trouvent dans le couloir contribue à renforcer cette ambiance « internat » ou « colonie de vacances ». Au final, l’ambiance est un peu bruyante. Le soir dans la salle commune au rez-de-chaussée, mais aussi la nuit (nous avons été réveillés à 2 reprises en pleine nuit par un gars visiblement éméché qui cherchait sa chambre).
C’est également un hôtel qui semble attirer beaucoup de Français (plus de la moitié des occupants étaient français pendant notre séjour). Pour ceux qui aiment se retrouver entre compatriotes, c’est très bien. Pour ceux qui ont envie d’être un peu tranquilles et dépaysés et qui n’ont pas spécialement envie d’entendre parler de Sarkozy, du PSG ou de la réforme des institutions pendant qu’ils sont en vacances à Tokyo, ce n’est pas l’idéal (par ailleurs comme les Français en question avaient tendance à parler fort, même sans écouter on est obligés d’entendre, dès lors qu’on est dans la salle commune, ce qui est obligatoire si on veut utiliser internet puisque les accès internet dans les chambres ne fonctionnent pas).

Conclusion : un hôtel assez bien placé (prêt d’une station de métro desservie par 3 lignes), à un tarif raisonnable pour Tokyo. Mais la salle de bain et les toilettes sont dans le couloir, les chambres sont petites, certains services gratuits ailleurs (prêt de serviettes de toilette, plan du quartier, utilisation d’un ordinateur avec internet) sont payants (alors que le ménage est fait quotidiennement dans les chambres, ce qui n’est pas indispensable). Le positionnement commercial de l’hôtel (clientèle occidentale en grande majorité, offre de chambres-dortoirs, activité de café-bar) amène une ambiance générale un peu bruyante, plus proche d’un internat de lycée ou d’une auberge de jeunesse que d’un hôtel.

> Pour en savoir plus : le site de l’hôtel

Publicités

Publié le 11 septembre 2008, dans Non classé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Moi en tout cas j’ai pas du tout aimé cet hôtel. Enfin c’est sûr que la dernière fois où nous sommes allés à Tokyo, nous étions dans un 4 étoiles, alors bon ça fait une grande différence!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :