Le sanctuaire Fushimi Inari – Des torii et des renards

Torii passage - Fushimi Inari

Le sanctuaire Fushimi Inari de Kyoto (que nous avons visité le 14 juillet) est ce qui nous a le plus plu à Kyoto. Moins médiatisé (moins mis en avant dans les guides, moins présent sur les cartes postales, etc.) que le Pavillon d’Or, le Pavillon d’Argent ou le château de Nijo, c’est pourtant plus impressionnant à voir et plus original que la majorité des temples. Ma théorie sur cette moindre médiatisation est que Fushimi Inari est moins adapté à la visite express par des cars de touristes pressés d’atteindre la boutique de souvenirs pour repartir vers la prochaine étape éclair sur le programme. Le sanctuaire Fushimi Inari est en effet très grand, il s’étend dans une forêt sur une colline et il faut deux bonnes heures pour en faire le tour.

Red lanterns, red torii - Fushimi Inari Giant bamboo forest - Fushimi Inari

Pourquoi Fushimi Inari vaut le déplacement ?
– Fushimi Inari a le plus fort taux de portes torii au km² du Japon. Il y a tellement de torii dans le sanctuaire Fushimi Inari que les gens du coins en mangent au petit déjeuner et utilisent des torii pour caler leurs meubles. Attention ceci est peut-être faux.
– Quand on va à Fushimi Inari, il pleut enfin, après une semaine de canicule ça fait du bien (offre non contractuelle : il est possible que ça ne marche pas à tous les coups – pour nous ça a fonctionné dans 100% des cas).
– Il n’y a pas beaucoup de monde à Fushimi Inari. Si vous êtes fans des groupes de Chinois ou d’Américains qui font du bruit et qui s’incrustent dans vos superbes photos avec leurs casquettes et leurs appareils photo plus gros que le vôtre, c’est un inconvénient. Dans les autres cas c’est bien.
– C’est gratuit. La plupart des visites de temples sont payantes (pas très cher mais bon), mais Fushimi Inari est gratuit. Ce qui vous laisse donc de l’argent pour acheter un Coca sur le parcours (oui, parce que le parcours est ponctué de petites clairières dans lesquels se trouve généralement un petit restaurant qui fait aussi boutique de plaques votives et marchand de parapluies).
– Si vous vous perdez en prenant un mauvais embranchement, vous pouvez vous retrouver dans une forêt de bambous géants.
– La mascotte de Fushimi Inari est le renard (kitsune en japonais) messager du dieu du riz Inari (en fait c’est le dieu des céréales, des fonderies et du commerce ; ils ont du se marrer les dieux quand ils se sont répartis les thèmes. « Tiens, Inari, moi j’ai pris la pisciculture, le babyfoot et les fabricants de tatami, il te reste les céréales, les fonderies et le commerce, ça te va ? »). Bonus pour les amateurs du studio Ghibli : dans Pompoko, on voit le renard messager d’Inari dans la scène où un groupe d’humains vient prier au temple et qu’un tanuki décide de les effrayer en prenant l’apparence du renard en question.
– Et enfin j’ai gardé le meilleur pour la fin : il y a un chat (un vrai, pas une statue).

Photos

Mini-torii - Fushimi Inari Mini-torii - Fushimi Inari
Des mini torii : il y a tellement de torii dans le sanctuaire que les gens du coin ont décidé de les miniaturiser. Avec les nanotechnologies, on pourra bientôt produire des torii plus fins que des cheveux. Tout ceci est sûrement faux (sauf qu’il y a bien des tous petits torii).

Hundred faces of Kitsune
Tablettes votives en forme de tête de renard, à personnaliser en dessinant le visage.

Rain on Fushimi Inari Rain, at last - Fushimi Inari
C’est pas facile à représenter sur des photos, mais il a plu. De la vraie pluie, avec des gouttes et tout. Au point qu’on a été obligés d’investir dans un parapluie (300 yens, moins de 2€).

Official cat of Fushimi Inari Official cat of Fushimi Inari
Le chat officiel (trop sympa comme mec)

> L’album photo du sanctuaire Fushimi Inari

Publicités

Publié le 8 août 2008, dans Non classé, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. I agree with you. Fushimi Inari Taisha is one of the best things to do in Kyoto. http://traveljapanblog.com/wordpress/tag/fushimi-inari/I love your blog. I’ve been reading it for the past hour with Google’s translation into English.

  2. Thank you for your comment, Al !

  3. J’ai beaucoup aimé ce sanctuaire, mais il est en fait très populaire! J’y ai été début janvier et ça grondait de monde, y compris des occidentaux… Il n’a pas le même intérêt historique que d’autres temples ou sanctuaires de Kyoto, mais il est divertissant (surtout en début d’année, avec sa longue allée où l’on peut manger toutes sortes de mets japonais… et non japonais!).

  4. Il doit y avoir plus de monde en hiver qu’en été alors, parce qu’en juillet il y avait vraiment pas grand monde. Peut-être qu’en janvier il y a un pic de fréquentation pour la nouvelle année ?

  5. Oui tous les japonais vont au temple pour demander d’exaucer des vœux pour la nouvelle année! Il faut éviter cette période pour visiter les temples!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :