5ème jour : visite du château de Nijo à Kyoto

Nijo-jo roofs

Notre JR Pass n’est plus valable, nous allons donc maintenant pouvoir nous concentrer sur Kyoto, où se trouve notre hôtel.

Nous commençons par le château de Nijo (ou Nijo-jo) et ses jardins. Contrairement au château d’Himeji qui était plus proche du château fort, avec plusieurs murs d’enceinte, des passages secrets, des étages réservés aux gardes et aux armes, et autres dispositifs de défense, le château de Nijo est un ancien palais. Il y avait initialement un donjon mais il a été détruit en 1750 par la foudre (le nombre de monuments japonais qui ont été détruits et parfois reconstruits est impressionnant ; plusieurs explications à ça : les constructions souvent en bois, qui brûlent donc facilement ; les séismes relativement fréquents ; les guerres médievales ; les bombardements de 39-45).

Nijo-jo gardens

La visite se fait là encore sans chaussure ; les photos et même les dessins sont interdits à l’intérieur, probablement en raison du caractère sacré du lieu (ancienne résidence impériale). Le plancher est conçu de telle sorte qu’un couinement est émis quand on marche ; ceci afin de repérer les éventuels ennemis qui tenteraient de s’y introduire furtivement. Pas bête, les mecs.

Autour du palais, on trouve des jardins de style occidental (= pelouses) et japonais.

Nijo-jo gardens

Nijo-jo gardens - Island

> Le château de Nijo sur Wikipedia

Publicités

Publié le 13 juillet 2008, dans Non classé, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :